spatika

spatika

naissance des religions

    Le plus ancien culte rendu à la Nature, par les hommes, remonte au 2eme siècle avant J.C. dans la partie orientale de la Méditerranée. Le mithraïsme, ou culte de Mithra (en persan: مهرپرستی) est un culte à mystères. Il est l’ancêtre des trois religions monothéistes : Juive, chrétienne et musulmane. Durant les siècles suivants, il se propage dans tout l'Empire romain et atteint son apogée durant le 3eme  siècle,  pour être supplanté par le christianisme au 4eme  siècle, qui le déclare illégal en 391.

     En tant que «Culte à mystères», de type initiatique, sa transmission est orale selon un rituel transmis d'initié à initié et non sur des écritures sacrées. Les lieux de culte en sont les mithræa. Ces endroits ètant au départ des grottes naturelles.

      Le rite principal de la religion mithraïque est un banquet rituel, que l'on peut rapprocher de l'eucharistie du christianisme. Les aliments offerts durant le banquet en sont le pain et le vin, comme plus tard dans le rite chrétien.

       Le rituel inclut aussi le sacrifice d'un taureau ou d'autres animaux.

 

 

 


Le dieu Mithra naît d'une pierre (la petra generatrix) près d'une source sacrée, sous un arbre lui aussi sacré. Au moment de sa naissance, il porte le bonnet phrygien, une torche et un couteau.

       Mathieu 19, 18  << Mais moi-même je te dis : tu es Petros –Pierre-, et sur cette Pétra –pierre- je bâtirai ma communauté. >>

       Adoré par les pasteurs dès sa naissance, il boit l'eau de la source sacrée. Avec son couteau, il coupe le fruit de l'arbre sacré et, avec les feuilles de cet arbre, se confectionne des vêtements. Comme Adam dans la Bible. Il rencontre le taureau primordial quand celui-ci paissait dans les montagnes. Il le saisit par les cornes et le monte mais, dans son galop sauvage, la bête le fit tomber. Cependant, Mithra continua à s'accrocher aux cornes de l'animal, et le taureau le traîna pendant longtemps, jusqu'à ce que l'animal n'en puisse plus. Le dieu l'attacha alors par ses pattes arrière, et le chargea sur ses épaules.

        Ce voyage de Mithra avec le taureau sur ses épaules se nomme transitus.

Quand Mithra arriva dans la grotte, un corbeau envoyé par le Soleil lui annonça qu'il devait faire un sacrifice, et le dieu, soumettant le taureau, lui enfonce le couteau dans le flanc. De la colonne vertébrale du taureau sort du blé, et de son sang coule du vin. Sa semence, recueillie par la lune, produit des animaux utiles aux hommes.
Arrivent alors le chien qui mange le grain, le scorpion qui serre les testicules du taureau avec ses pinces, et le serpent.

         Genèse 22, 1-2 << Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : " Abraham ! Abraham ! " Il répondit : "Me voici !" Dieu dit : "Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t’en au pays de Moriyya, et là tu l’offriras en holocauste sur une montagne que je t’indiquerai." >>

         Luc 19,27  << Quant à mes ennemis, ces gens qui n'ont pas voulu que je régnasse sur eux, amenez-les ici et égorgez-les en ma présence. >>

 

 

         Le taureau serait le symbole de la constellation du Taureau. Au début de l'astrologie, en Mésopotamie, entre le 4eme et le 2eme siècle av. J.-C., le Soleil se situe au niveau du Taureau pendant l'équinoxe de printemps. À cause de la précession des équinoxes, le Soleil se place durant l'équinoxe de printemps dans une constellation différente tous les 2160 ans à peu près, ainsi il passe dans le Bélier vers l'an 2000 av. J.-C., marquant la fin de l'ère astrologique du Taureau.

         Le sacrifice du taureau par Mithra symbolise ce changement, causé, selon les croyants, par l'omniprésence de leur dieu. D'où l'explication de la présence des animaux qui figurent sur les images de la tauroctonie : le chien, le serpent, le corbeau, le scorpion, le lion, la coupe et le taureau correspondent à la constellations du Petit Chien, de l'Hydre, du Corbeau, du Scorpion, du Lion, Verseau et Taureau, toutes placées dans l'équateur céleste pendant l'ère du Taureau.

         La précession des équinoxes fut découverte et étudiée par l'astronome Hipparque  au 2eme  siècle av. J.-C.



29/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres