spatika

spatika

Le règne animal

      Le mode d'emploi est inscrit dans nos gènes, tout nous a été donné! Le code gènétique est le code où se trouvent les recettes pour fabriquer les matériaux. 7 péchés capitaux, 7 constantes de la physiques qui tiennent le monde; Il y a sept métaux (alchimie) qui correspondent aux sept planètes:  Mercure pour le Mercure ; Saturne fait vibrer le plomb; Jupiter l'étain ; Lune se reflète dans l'Argent ; Vénus se mire dans le Cuivre; Mars fait résonner le Fer; Soleil fait rayonner l'Or. Fulcanelli  « Les Demeures philosophales ».

      Le règne animal!
Jésus est venu accomplir la Loi et non l'abolir car elle est nécessaire. Mais la loi est de nos jours, est régréssive; plus il y aura de lois, plus l'homme qui est en moi va mourir! La liberté mène à l'amour: << tout est accompli sur la Croix!>> Le croyant est celui qui va au delà de la Loi, car c'est l'accomplissement de cette Loi! La loi était nécessaire lorsque les hommes n'étaient pas civilisés, mais maintenant il faut aller plus loin que tout ce que les médias et les instances suprèmes nous demandent d'accepter!
La connaissance de la Loi amène à la Conscience = choisir c'est s'engager!( devenir et être adulte).
Le Savoir est nécessaire pour choisir;

<< Si le savoir n'est pas mis à l'expérience pour devenir connaissance, il devient limitatif!>>  Descartes.

      Nous ne pouvons progresser que par notre Moi. La déstabilisation est souhaitable car elle prouve notre manque de conviction. La crise sociale que nous vivons en ce moment est essentiellement due à l'incapacité des gens à être maître de leur propre vie. L'homme se pose des questions sans réponse , il tourne en rond, il est en prison! L'homme nait libre, mais c'est comme esclave qu'il passe sa vie; or le moyen existe d'échapper aux fers. Mais avant de sortir de sa prison (= corps), l'homme doit d'abord reconnaître qu'il s'y trouve. Le piège où l'homme est pris est sa structure émotionnelle,sa structure caractérielle.
      La 1ere chose à faire est de chercher l'issue de la prison; elle est nettement visible pour tous ceux qui s'y trouvent, mais tout le monde fait semblant de ne rien voir. Chacun sait où est située l'issue, mais personne ne bouge pour s'en approcher. Mieux quiconque fait mouvement vers la sortie, quiconque l'indique du doigt est traité de fou, de criminel, de pêcheur digne de bruler en enfer. En fin de compte le problème n'est pas l'issue en tant que telle, mais la manière de la découvrir!



23/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres