spatika

spatika

automédication

         Depuis le début de l'humanité, les cristaux et les minéraux sont employés à des fins médicales. Ingérer les sels minéraux et les dissolutions de métaux ont précédés naturellement les médications actuelles. La lithothérapie ( les soins par les pierres. ) est l'application thérapeutique des vibrations émises par les minéraux et les cristaux, elle agit sur les centres énergétiques du corps, les méridiens et sur notre système psychique.  Placées au niveau des chakras ou portées en pendentif, les pierres auraient le pouvoir de soulager les organes auxquels elles sont naturellement connectées. Etant une thérapie de contact ( des pierres roulées ou brutes sur la peau ), les ondes émises ne pouvant atteindre que les cibles se situant sur la même longueur d'onde, cette thérapie est sans danger. Certaines pierres calment, d'autres stimulent, renforcent ou créent une protection.
        En dehors des séances de lithothérapie, le simple fait de porter une pierre sur soi permet de profiter de ses bienfaits.  Le réequilibrage des énergies est une action d'autant plus lente, que l'on emploie des  pierres de petites tailles.
       La Chromathérapie, qui est la thérapie par les couleurs, est une méthode à la fois simple et efficace. L'effet des couleurs ne s'arrête pas à la perception que nous en avons. Pour chaque élément de matière, existe une fréquence vibratoire énergétique spécifique, que l'on peut traduire par des couleurs correspondantes. De même, nos corps subtils et nos Chakras possèdent leurs propres niveaux énergétiques et donc de couleur différente. En utilisant chaque type de couleur, on peut soulager les dysfonctionnements, recentrer les chakras et améliorer nos corps subtils, en apportant l'énergie qui manque par les couleurs des pierres correspondantes. ( Le rouge est un stimulant et un fortifiant. )
       L'Oligothérapie est une façon de se soigner par les oligo-éléments et minéraux dont l'homéopathie se sert en quantité infinitésimale. Dans la composition chimique de chaque pierre, existent des associations de minéraux qui vont servir comme base pour le remède.  (liste des minéraux)

       La démarche de la lithothérapie scientifique consiste en la recherche systématique, pour chaque symptôme, des affinités entre les éléments, dont sont constitués les pierres et les cristaux, et les molécules chimiques qui composent les médicaments déjà utilisés en médecine contre certaines maladies.
       Beaucoup de minéraux sont nocifs et même des poisons, comme pour l'homéopathie, il est possible de se guérir avec, mais en sachant les doser, car en absorbant des exilirs de minéraux, selon la méthode d'obtention de ceux-ci, nous pouvons avoir des résultats plus graves. Je ne parle pas de simples exilirs faits en laissant la pierre séjourner dans l'eau, ceux là n'agissent que pour le mental et l'émotionnel.
       Les laboratoires pharmaceutiques informent les médecins de leurs produits et de leurs effets. Les effets secondaires sont indiqués pour le public sur la notice. Cela prouve qu'aucun produit n'est anodin, certains médicaments, comme l'aspirine ou le paracétamol peuvent avoir des effets secondaires redoutables quand ils ne sont pas utilisés à bon escient. Il en est de même avec la médecine des pierres.
       Si l'efficacité de l'homéopathie sur les maladies aigues est aujourd'hui indéniable, il faut par contre souligner le fait que l'automédication dans ce contexte est déconseillée du fait qu'elle ne facilitera pas nécessairement une guérison, et peut être un danger pour votre santé ! Par ailleurs, il est important de ne pas remplacer un traitement homéopathique par un traitement allopathique du fait qu'il s'agit de deux formes de médecines douces alliables et complémentaires. Généralement, la phytothérapie et l'homéopathie sont des méthodes thérapeutiques qui tendent à être confondues ! En fait, la phytothérapie est une médecine douce, une médecine par les plantes, alors que l'homéopathie repose sur des médicaments créés à base de plantes, d'animaux (oscillococcinum), de minéraux (zinc, arsenic...).
       La lithothérapie ne doit en aucun cas être substituée à un traitement médical prescrit. Elle ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.



16/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres