spatika

spatika

Le Chemin

N’oublie jamais que tu es un voyageur en transit.

 

 

Abram (en hébreu : אַבְרָם, ābram, « père haut » est devenu  Abraham (en hébreu : אַבְרָהָם /av.ra.'am/, en arabe : إبراهيم /ib.ra.'him/ « père d’une multitude »le jour où il décide de ne plus vénérer de multiples dieux mais l’intelligence qui est en lui et qui lui parle. Il quitte avec sa tribu le pays d’Ur pour Canaan et entre dans le Chemin selon le message qu’il a reçu :

<< Va-t’en de ton lieu natal, de ta parenté, de ta maison. >>

 

      La pensée ésotérique recèle une pensée voyageuse, celle de hommes qui pensent en marchant et selon la vérité de la marche.

 Le mot chemin ne nous fait pas passer d’un lieu à un autre. Il est le passage de la pensée même.  

Le chemin met en mouvement, met en cause, en balance. Il invite et inquiète, incite et sollicite.

       Se mettre en chemin ce n’est pas seulement vivre mais c’est aussi le cheminement, les détours et les impasses, les tâtonnements et les découvertes dont nous avons fait l’expérience pendant de très nombreuses heures de lecture, d’enseignement et d’écriture.

       Nul ne connaît la direction du Chemin, aussi, il peut arriver que l’homme s’égare. Mais cette déroute, cet égarement hors du chemin déjà tracé du Savoir est l’expérience même du Chemin.



17/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres