spatika

spatika

La Myrrhe

    La gomme-résineuse de Myrrhe est récoltée sur le tronc de l'arbre à myrrhe (Commiphora myrrha ou Commiphora molmol) d'où elle suinte naturellement. Il est également connu sous le nom de basalmier (Commiphora molmol) qui est un arbre de la famille des Burséracées, le basalmier est originaire de l’Afrique de l’est (Somalie) et de la péninsule arabique, mais aussi en Inde, sous une espèce botanique un peu différente.

 
    La gomme liquide durcit à l'air pour former des concrétions brun-rouge pouvant parfois atteindre une masse de plus de 200 grammes. 

 
      L'histoire de la myrrhe est aussi ancienne que celle de l'encens. Les Égyptiens la connaissent depuis quatre millénaires et en faisaient un des composants du kyphi. Elle était également utilisée dans les embaumements.
     Dans la Bible, la myrrhe est l'un des principaux composants d'une huile d'onction sainte, mais c'est aussi un parfum chargé d'érotisme, mentionné à ce titre sept fois dans le Cantique des cantiques, par exemple dans le verset I, 13 : « Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, qui repose entre mes seins. » 
 
     La myrrhe symbolise l'intimité profonde, voire un amour passionné envers Dieu qui est lui-même notre myrrhe, cette dernière fait également partie des cadeaux apportés à Jésus par les mages. La myrrhe va favoriser les qualités féminines de réceptivité, de créativité. Elle est souvent associée à l’amour et à l’érotisme dans la poésie de l’Antiquité. voir l'histoire de myrrha ! 

 
     L’encens à la myrrhe purifie l’atmosphère et harmonise les énergies. Il est une aide à la concentration et surtout à la méditation. La résine naturelle de myrrhe amplifie également les propriétés des autres résines avec lesquelles elle est consumée. Elle fortifie et revitalise l’esprit.
   Il peut sembler pour le profane que tous les encens ont les mêmes particularités mais leur arome, parfum différe et il appartient à chacun de trouver celui qui lui convient.
    La myrrhe est un composant des médicaments à visée antispasmodique et stimulante, elle entre dans la composition de la Bénédictine.
    En aromathérapie, on extrait de cette gommo-oléorésine une huile essentielle intéressante. La myrrhe, astringente, est utilisée dans le traitement des ulcères de la bouche et des gencives sous forme d'huile essentielle.
article tiré de wikipédia


27/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres