spatika

spatika

l'apatite

J' ai rentré de tres jolis cristaux produits par la nature, les apatites. Aussi je me suis empressé de connaitre cette pierre, et voici ce que j'ai découvert:

L' apatite est un nom générique désignant des phosphates hexagonaux de composition assez variable, Ca5(PO4)3(OH,Cl,F).

•L'apatite (hydroxylapatite) est le minéral principal qui rentre dans la composition du tissus osseux.
•Source de phosphore pour fabriquer des engrais artificiels. Ces engrais peuvent contenir des traces du polonium 210 présent naturellement dans le minerai, comme ceux utilisés pour la fertilisation du tabac par les principales majors du secteur, car il apparait que c'est le meilleur engrais pour cette culture. L'apatite est également utilisée dans l'industrie chimique.
<<Le phosphore lié aux constituants organiques

Dans ce cas, le phosphore se trouve engagé dans des structures moléculaires organiques plus ou moins stables et non assimilables par la plante. L'humus intervient dans l'alimentation phosphorique en limitant l'évolution de l'acide phosphorique vers des formes plus difficilement assimilables par le végétal, notamment en sol calcaire.

Le phosphore lié aux constituants minéraux

Les ions phosphoriques peuvent être fixés sur le complexe argilo-humique, particulièrement sur les argiles. L'augmentation de la teneur en argile diminue le coefficient de diffusion du phosphore à cause de l'augmentation des sites d'adsorption à la surface des particules. Le P2O5 adsorbé ne représente qu'une faible partie du phosphore total. Il constitue la majeure partie du phosphore assimilable ou échangeable qui, suivant les sols peut atteindre 300 à 500 Kg/ha.

Dans les sols calcaires, les ions phosphore solubles s'insolubilisent très progressivement sous forme de phosphates tricalciques et pour une faible part sous forme d'apatite.>>
lien vers http://www.vulgarisation.net/bul155.htm


•Les apatites sont utilisées pour la thermochronologie basse température en géologie. En effet, elles comportent une quantité d'uranium dont l'isotope 238 se désintègre au cours du temps en entraînant une déformation du réseau cristallin (ce qu'on appelle une "trace de fission"). Ces traces sont en permanence résorbées si le minéral se situe à une température supérieure à 100 °C environ.


<< Nous l'avions, les premiers sans doute, annoncé il y a bien des années (Science et Vie n° 569, avril 64): la fumée des cigarettes est radioactive. Elle contient du polonium 210, dont la combustion produit tout simplement du rayonnement alpha.
Le rayonnement alpha est très énergétique - car c'est un rayonnement corpusculaire, à la différence du rayonnement gamma, qui est électro-magnétique - et ses particules sont 7500 fois plus lourdes que celles du rayonnement bêta. Elles sont moins pénétrantes, mais beaucoup plus ionisantes et l'on sait que les organes les plus touchés par le polonium 210 sont la rate, les poumons et le côlon.
Mais d'où vient ce polonium ? Selon les Drs Thomas Winters et Joseph di Franza, de l'université du Massachusetts, il proviendrait d'engrais phosphatés utilisés dans la culture du tabac. Ce fut d'ailleurs l'une des hypothèses les plus sérieuses.(Extrait du dossier de la CRIIRAD spécial Polonium,) >>

lien vers http://www.criirad.org/actualites/dossiers2006/polonium/sompolonium.html

 



15/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres