spatika

spatika

Defense du poil

 

      Souvent, dans mes rencontres avec l'Autre, la pilosite qui recouvre mon visage (ma barbe!) est source de reflexions!
_ Tu te caches derriere!! enoncent certaines!
_ C'est un manque de confiance en toi! me lancent d'autres!
      Et pourtant, moi qui suis pour le retour des attributs naturels de l'humain (les poils), n'est ce pas là, un acte militant de ma part! Comment demander à une femme de garder sa pilosite sous ses aisselles et ne pas se raser le pubis, si l'homme ne fait pas sa part. Pourquoi devons nous justifier de garder ce que la nature nous donne, et surtout pourquoi des maris reclament à leurs femmes un sexe glabre ? Au lieu d'accepter cela et de me denigrer moi, ne devraient elles pas se poser cette question ? ce relent de pederastie qu'ont ces hommes à vouloir retrouver des partenaires de plus en plus jeunes (le poil est image de maturite), est il si naturel que cela ?
      De plus, cette mode qui arrive du moyen Orient et qui s'impose dans notre occident  n'obligera t'elle pas un jour au port de la bourka, pour cacher les cheveux, car les raisons de se debarrasser des poils peuvent s'appliquer aux poils craniens!
       << Les motivations sont diverses. «Les filles le font pour l’hygiène et pour le côté pratique, à cause des strings et des maillots de bain», dit Barbara Steva. Mais la sexualité intervient souvent aussi dans ce choix. «Je me sens plus propre et, sexuellement, ça change tout: les sensations sont décuplées, dit Natacha, une grande séductrice genevoise de 28 ans. Sans parler de l’effet incroyable que ça fait aux hommes. Comme ils aiment beaucoup, on y prend goût aussi pour cette raison! >> phrase tirée de "L’épilation intime joue l’intégrale" de Yacine Sar.
       Lire aussi le livre recemmment sorti:

<< Défense du poil – Contre la dictature de l’épilation intime. >> de Stéphane Rose.
96 pages, 9.5 €, Editions la Musardine.
 
L'auteur y démolit les principaux chefs d'accusation du poil : oui, le poil est féminin, non les hommes ne préfèrent pas forcément quand il n'y en pas, non, les filles n'ont pas plus de sensations lorsqu'elles sont épilées, non les poils ne gardent pas les mauvaises odeurs, et non, l'épilation n'est pas plus hygiénique. Donc:
      << les filles, laissez repousser vos poils car, outre les bienfaits qu'il procure, le poil est une forme de résistance à l'esthétique, à une société très uniformisée, coercitive, hyperstandardisée >>.

      Bref, sur un sujet à priori léger et anodin, Stéphane Rose nous offre un essai fin et drôle, bien documenté et convaincant. Un livre au poil, donc!.

aller sur son site officiel!  


http://stephanerose.com/?page_id=191


 

 

            Le professeur Khadim Mbacké, islamologue à l’Institut fondamental d’Afrique noire, à Dakar, explique notamment le peu de poils dans la population par la religion. Ici, 90% de la population est musulmane:
« On retrouve la gestion de la pilosité dans les textes religieux. Les poils du pubis et des aisselles doivent être rasés systématiquement au moins tous les 40 jours, que ce soit pour les hommes ou les femmes.»   
            On retrouve notamment ces recommandations dans le Tamhid, ouvrage religieux de référence chez les musulmans (tome 21, page 38) :
«Selon Anas ibn Malick, le Messager d’Allah nous a donné l’ordre de nous raser le pubis, de nous couper la moustache, de nous tailler les ongles et de nous épiler les aisselles tous les quarante jours.» 

 

 

 

 

forum d'échange de passionnés de  Pilosité Féminine.

france velue

 

 

 

 



02/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres