spatika

spatika

Pauvre France.

 

 

 

    D’après le CSA, un Français sur deux est pauvre. Pour être plus précis, un sur deux estime qu'il est pauvre ou en train de le devenir.

    La France a cessé de s'enrichir, et donc les Français s'appauvrissent. Le PIB, qui mesure la production nationale mais aussi l'ensemble des revenus, est aujourd'hui au même niveau qu'il y a cinq ans, alors que la population a progressé de près de 3 %. Autrement dit, le revenu global par habitant a baissé de 3 %. Dans la vraie vie, des millions de Français bénéficient d'une hausse de leurs revenus et des millions d'autres subissent une baisse. Et à cause des hausses d'impôts amorcées depuis l'été dernier, le pouvoir d'achat va baisser dans les prochains trimestres. Bien sûr, l'appauvrissement n'entraîne pas fatalement la pauvreté.

 

  Ne serait il pas temps de chercher une nouvelle voie pour exister, ou une nouvelle existence à créer ? Retrouver les us et coutumes de nos ancêtres parait, de plus en plus,  nécessaire pour enfin se libérer. Cet état, qui ne peut plus, sinon nous demander de l’aider en payant encore et toujours, devrait nous laisser libre d’organiser nos moyens de survivre par des économies parallèles. Il nous faut réinventer le troc, l’échange, pour ne plus subir cette descente aux enfers.

 

 

     Ces chiffres sont issus des rapports publiés par les banques. Je les ai trouvés sur le blog de Jean-Pierre Chevallier, Business Economiste. Les chiffres sont exprimés en milliards.

Nom

Dettes totales

Fonds propres

Ratio

Société Générale

1 016 Millards

42,7 Millards

23,8

Crédit Agricole

1 562

43,7

35,7

BNP Paribas

2 233

56,7

39,3

Lehman Brothers

639,4

26,3

24,3

Bank of America

2 193,4

197,2

11,1

JP Morgan

1 886,9

154,1

12,2

Citigroup

1 888,6

140,8

13,4



    Comment lire ce tableau ? Le total des dettes de BNP Paribas, par exemple,

représente plus de 39 fois le montant de ses capitaux propres ! Je vous rappelle que

la limite à ne pas dépasser est de 12,5 fois ! Au total les dettes de BNP Paribas

dépassent le PIB de la France, qui est de 2 000 milliards. Et notre dette publique

représente elle-même près de 74% de notre PIB. Les dettes de la France et de ses

banques me donnent le vertige !



11/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres