spatika

spatika

Les protocoles de soin

Robert Blanchard nous rappelle dans son excellent livre << La lithothérapie scientifique. >>

le protocole que doit suivre le litho thérapeute :

<< Il n’y a pas de meilleure manière de résumer la démarche thérapeutique de la Lithothérapie que celle qui est décrite par le Dr J. VALNET, dans son ouvrage :

<< Traitement des maladies par légumes, céréales, fruits et oligo-éléments>>

 

<<  Les mécanismes d’intervention des oligo-éléments sont, en réalité, fort mal connus, ce qui ne saurait étonner en raison de la faiblesse de nos moyens d’analyse et aussi de la complexité des phénomènes biologiques.  Dans ces phénomènes, tous les constituants organiques, à des degrés divers, sont interdépendants. Tout apport est susceptible de déclencher des réactions en chaîne.  Bénéfiques ou néfastes, ces réactions entraînent à leur tour un état nouveau différent de l’équilibre idéal et provocateur de réactions nouvelles….. Jusqu’à l’obtention espérée de l’équilibre que l’organisme sera, ou non, en mesure de réaliser. Car, pour reprendre une idée ancienne :

Nous ne guérissons pas, nous ne pouvons qu’aider l’organisme à se guérir lui-même.

 

       Le problème apparaît donc d’une extrême complexité,  difficile à fixer, mouvant, sans frontière, écrit J.COTTE, le thérapeute agissant bien souvent en aveugle  ou  en apprenti  sorcier :

Les résultats observés peuvent participer à divers types d’action suivant les doses administrées et aussi le degré d’absorption différent suivant les individus et les doses d’administration.


       Outre l’importance des problèmes d’absorption et d’assimilation de la concentration optima, il y a celle, non moins capitale, des indications, qui sont le plus souvent délicates à poser (quelques rares cas mis à part comme celui du Fer dans certaines anémies ou celui de l’Iode dans les goitres simples).

 

       En attendant que nos connaissances soient plus précises sur ce sujet, je crois que les oligo-éléments ne doivent pas, pour la majorité, être prescrits inconsidérément, non plus qu’isolément. Dans l’état actuel des choses, il me parait inconcevable, avec COTTE, de de restreindre une notion ou une thérapeutique aux seuls oligo-éléments. Bien que cette thérapeutique, en effet, ne soit jamais violente et qu’elle soit atoxique, bien que, sur un diagnostic bien établi, elle puisse se prévaloir d’actions nettes, parfois spectaculaires, elle ne saurait toutefois une panacée sous prétexte  que les oligo-éléments participent à l’ensemble des réactions métaboliques. Leur emploi, en revanche, parfaitement compatible avec d’autres médications, est souvent indiqué en associations diverses. >>



16/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres