spatika

spatika

ELISABETH BADINTER

Adresse à celles qui portent la burka en France: 

 

 

 

 

 

             << Après que les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont déclaré que les vêtements qui couvrent la totalité du corps et du visage ne relèvent pas du commandement religieux mais de la tradition, wahhabite (Arabie Saoudite) pour l’un, pachtoune (Afghanistan/Pakistan) pour l’autre, allez-vous continuer à cacher l’intégralité de votre visage ?

              Ainsi dissimulée au regard d’autrui, vous devez bien vous rendre compte que vous suscitez la défiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous à ce point méprisables et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact, toute relation, et jusqu’à la connivence d’un sourire ?

              Dans une démocratie moderne, où l’on tente d’instaurer transparence et égalité des sexes, vous nous signifiez brutalement que tout ceci n’est pas votre affaire, que les relations avec les autres ne vous concernent pas et que nos combats ne sont pas les vôtres.

              Alors je m’interroge : pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble, ce qui fait tant souffrir nombre de femmes là- bas ?

              En vérité, vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie. Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos soeurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. C’est aujourd’hui votre choix, mais qui sait si demain vous ne serez pas heureuses de pouvoir en changer. Elles ne le peuvent pas… Pensez-y. >>

Elisabeth Badinter

 

source "Nouvel Obs"  janvier 2010

 

 

Laïcité : Élisabeth Badinter veut croire à l’espérance d’une reconquête !
Publié le 14 novembre 2011 par Chantal Crabère - Article du nº 225

 

          Dans le journal le Point N°2042 du 3 novembre Élisabeth Badinter et Richard Malka sont revenus sur le procès de la crèche Baby-Loup en publiant : « Baby-Loup, l’espérance d’une reconquête », cet intitulé rendra joyeux tous ceux qui ont suivi l’affaire et qui espèrent encore en la justesse de cette bataille!

          Ils reviennent sur la décision de justice se réjouissant de ce qu’ils considèrent comme une victoire « de la crèche Baby-Loup, des enfants de Chanteloup-les-Vignes, et plus largement de la République ! » Ils ont raison  et OUI la décision de justice et l’article nous mettent du baume au cœur !

          E Badinter et l’avocat soulignent d’abord le courage de Natalia Baleato: « qui a du lutter seule, alors qu’elle était harcelée par les intégristes, abandonnée par les institutions de  la République et même montrée du doigt par l’une d’entre elles- la Halde, qui, jusqu’à l’arrivée de Jeannette Bougrab à sa tête, prétendait qu’interdire le voile, c’était se rendre coupable de discrimination religieuse ». Ils reviennent sur l’historique de l’abandon du combat pour défendre la laïcité. Comme E Badinter l’avait rappelé aux députés lors de son intervention à l’Assemblée Nationale à propos du port du niqab, l’article souligne que c’est depuis 1989  et l’entrée du foulard à l’école de Creil que les politiques ont trahi la laïcité en : « laissant s’imposer dans le débat public l’équation laïcité= intolérance. Le mot « stigmatisation » qui annonce souvent l’accusation de racisme, et qui a réduit au silence les intellectuels, les politiques et au-delà, toute la société française. » Ils insistent : « Qui prendrait à la légère le risque d’une telle infamie ? »   

          Peu à peu : « nous avons reculé et les intégristes ont avancé » constatent les auteurs.

 

          En effet les intégristes ont avancé puisque nous voyons maintenant les tchadors, comme à Téhéran ou à Djedda envahir notre espace public et vouloir s’immiscer à l’école et sur les lieux de travail, et OUI  il faut du courage pour dire son désaccord par rapport à cette intrusion du prosélytisme religieux partout dans l’hexagone de la part de  ceux qui pensent que « chacun peut faire ce qui lui plait » !

 

Laïcité : Élisabeth Badinter veut croire à l’espérance d’une reconquête ! 



04/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres