spatika

spatika

<< Le Prophète >> Khalil Gibran

 





Alors une prêtresse dit : 
Parles-nous de la Prière.
Et il répondit, en disant : Vous priez en votre détresse et besoin;
Puissiez-vous aussi prier dans la plénitude
de votre joie et durant vos jours d'abondance.
 

<<  Car qu'est ce que la prière sinon une expansion de votre être dans l'atmosphère vivante ?
Et si c'est pour votre confort que vous rejetez votre obscur dans l'espace, c'est aussi pour votre plaisir que vous rejetez l'aube de
votre coeur.
       Et si vous ne pouvez que pleurer lorsque votre âme vous appelle
à la prière, elle devrait
vous aiguillonner encore et encore, afin
qu'au-delà des sanglots vous vous mettiez à rire.
      Quand vous priez, vous vous élevez pour rencontrer dans l'univers impalpable ceux qui prient au même moment et que vous ne pourriez rencontrer autrement qu'en prière.
      Aussi que cette visite dans ce temple invisible ne soit rien d'autre qu'extase et douce communion.
      Car si vous entrez dans ce temple sans autre raison que celle de demander, vous ne recevrez pas :
      Et si vous y entrez pour vous humilier, vous ne serez pas relevés :
Ou même si vous entrez pour mendier des bienfaits pour autrui,
vous ne serez pas
 
entendus.
      Qu'il vous suffise d'entrer dans le temple invisible.
 

     Je ne puis vous apprendre à prier avec des paroles.

Dieu n'écoute pas les mots sauf lorsque c'est Lui-même qui les murmure à travers vos lèvres.

      Et je ne peux vous enseigner la prière des mers

et des forêts et des montagnes.
Mais ceux qui sont nés dans les montagnes et
les forêts et les mers peuvent trouver leur prière dans leur coeur.
Et si seulement vous les écoutiez dans le calme de la nuit vous dire
en silence : 

Notre Dieu, qui est en notre Moi ailé, 

c'est ta volonté en nous qui veut.
C'est ton désir en nous qui dérive.
C'est ton énergie en nous qui métamorphose
nos nuits qui sont tiennnes en jours qui sont tiens aussi.
Nous ne pouvons rien te demander car tu connais nos besoins avant même qu'ils ne naissent en nous :


Tu es notre besoin ; et en nous donnant ta substance, tu nous donnes TOUT. 

 

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PLAISIR

 

Le plaisir est un chant de la liberté 
Mais il n'est pas la liberté.
Il est la floraison de vos desirs, mais il n'est 
en aucun cas leur fruit.  
 
C'est une profondeur appelant une hauteur, 
Mais il n'est ni le creux ni le haut. 
Il est l'encagé prenant son envol, 
Mais il n'est pas l'espace qui l'entoure. 
 
Oui, en verité, le plaisir chante la liberté. 
Et je vous verrais volontiers le chanter de 
tout votre coeur; mais je ne voudrais pas vous 
voir perdre  vos coeurs en chantant.
 
Et maintenant vous vous demandez en vos coeurs :
 
<< Comment distinguerons nous de ce qui est
bon de ce qui est mauvais dans le plaisir ? >>
Allez à vos champs et jardins, et apprenez ce 
qu'est le plaisir de l'abeille qui  butine le 
miel de la fleur. 
Mais c'est aussi le plaisir de la fleur de donner 
son pollen à l'abeille.
Car pour l'abeille, la fleur est une fontaine de 
vie.
Et pour la fleur, l'abeille est la messagere de 
l'amour,
Et pour toutes les deux, abeille et fleur, 
donner et recevoir le plaisir est un besoin et 
une extase.
Gens d'Orphalese, soyez dans vos plaisirs 
comme fleurs et abeilles.
 


31/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres