spatika

spatika

La Bruyere

       La bruyère est une plante qui dispose de plusieurs vertus. Elle fait partie de la famille des ericaceae ; « erica » est dérivé d'un mot grec qui signifie « briser » d'où sa réputation depuis le Moyen-Age de dissoudre la pierre de la vessie.

 

     La bruyère étant en premier lieu un anti-inflammatoire lorsqu’elle est associée aux racines d’orties, elle est un traitement efficace pour l’hypertrophie de la prostate ;  c’est-à-dire qu’elle peut soulager les douleurs, et cela, grâce à la présence de flavonoïdes et de tanins.

Contenant de l’arbutine, elle joue également le rôle d’un antiseptique, et prévenir  une infection. La  bruyère a également une fonction diurétique, en l’occurrence elle fait uriner, et aide à l’élimination du surplus d’acide urique que l’on retrouve principalement dans l’urine.

 

 

     On utilise la bruyère cendrée principalement pour ses fleurs car c’est un excellent traitement pour les infections urinaires. Elle est particulièrement indiquée comme un remède contre la cystite, la colibacillose, mais aussi pour lutter contre les inflammations de l’urètre et de la prostate.

 

 

 

        Il faut la prendre sous forme d’une infusion. Il s’agit d’arroser les  plantes  avec de l’eau bouillante et de les  laisser reposer pendant une dizaine de minutes. L’infusion ainsi obtenue sera à boire en 2 ou 3 fois pendant la journée. Son odeur sucrée ressemble un peu à celle de la mélasse, à laquelle se mélangent celles d'un bois odorant, de la résine et d'un fond alcoolisé fruité.

Le goût est amer et boisé et laisse un dépôt sur la langue.

Le soin palliatif ne doit en aucun cas être substitué à un traitement médical prescrit. Il ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.



19/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres