spatika

spatika

Amandes

 

 

     

      Les feuilles de l’amandier calment la toux. Il en est de même des coques qui, en décoction, fournissent une tisane pectorale calmante et fort agréable. Seules les amandes douces sont comestibles.

      Une très récente expérimentation, menée par le département de recherche de l’hôpital de Haïfa, vient de montrer qu’une consommation régulière de fruits à écales (amandes)  apporte divers bienfaits pour la santé :

baisse du cholestérol sanguin; 

diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2; 

diminution du risque de calculs biliaires et d’ablation de la vésicule biliaire; 

diminution du risque de cancer du côlon chez la femme.

       Ceci dans le cadre d’un régime pauvre en cholestérol et acides gras saturées. 

 

       En effet, l’huile des amandes, libérée par le suc gastrique, dépose une pellicule protectrice sur la paroi stomacale, tandis que leurs protéines forment avec l’acide chlorhydrique de l’estomac un tampon naturel. De plus, deux autres produits contenus dans les amandes permettent, l’un de réduire la trop grande production de Pepsine de l’estomac malade, l’autre d’accroître l’activité du tube digestif.   

      La teneur en glucide de l’amande douce n’excédant pas 20%, ce traitement peut être appliqué chez les diabétiques et les obèses.

      La quantité de fruits à écale reliée à ces bienfaits équivaut la plupart du temps à une consommation hebdomadaire d’environ 30 à 35gr.

 

       Plus de la moitié des lipides contenus dans l’amande sont des acides gras monoinsaturés, plus particulièrement l’acide oléique que l’on retrouve également dans l’huile d’olive et de canola. La consommation d’acides gras monoinsaturés est reliée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

       L’amande est une source importante de fibres alimentaires, surtout des fibres insolubles reconnues pour favoriser la santé intestinale, mais aussi de minéraux (2,7 g pour 100 g).

Nutriments-vedettes : calcium, magnésium, phosphore, cuivre, fer, potassium, manganèse, zinc, acide folique vitamine B12, vitamine E

 

       Cette cardioprotection s’explique par leur richesse en acides gras mono insaturées et leur pauvreté en cholestérol, mais aussi par la haute teneur des amandes en vitamine E, puissant antioxydant (antivieillissement) : 240 mg pour 100 g

       Une autre propriété de l'amande est sa richesse en protéines : 19 g pour 100 g, soit presque autant que la viande. Une portion de 30 g d'amandes apporte autant de protéines qu'un yaourt ou que 150 ml de lait.

 

Attention cependant, les amandes sont plutôt caloriques (575 kcal pour 100 g). 

 

 

 

Le soin palliatif ne doit en aucun cas être substitué à un traitement médical prescrit. Il ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.


01/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres