spatika

spatika

Petition d'aide à Raoni Metuktire

Raoni Metuktire, né vers 1930, est un chef de la tribu ou peuple des Kayapos qui vit dans la forêt amazonienne sur le territoire du Brésil.

C'est en 1954 que Raoni Metuktire et les Indiens Kayapos rencontrent pour la première fois des Occidentaux.

Depuis la fin du XXe siècle, Raoni Metuktire est mondialement connu pour sa lutte pour la préservation de la forêt amazonienne gravement mise en danger par la déforestation anarchique, l'avancée des cultures de soja et les barrages hydroélectriques. Son action a été efficacement médiatisée grâce à l'aide du chanteur Sting qui participe à la création, en 1989, avec son épouse Trudie Styler, de la Rainforest Foundation. Cette année-là, grâce à la présence du chanteur britannique, Raoni peut diffuser son message à l'échelle planétaire. Douze Fondations Forêt-vierge ont alors été créées dans le monde avec pour objectif de récolter des fonds pour aider à la création, dans la région du Rio Xingu en Amazonie, d'un parc national d'une superficie d'environ 180 000 km² (soit près d'un tiers de la superficie de la France).

C'est en 1993, suite à l'engouement suscité par son tour du monde que le parc, situé sur le territoire des États du Mato Grosso et du Pará, est créé et constitue l'une des plus grandes réserves de forêts tropicales. Toutefois, la déforestation se poursuit et s'accentue dans les zones non protégées en menaçant à nouveau celles qui le sont déjà.

Raoni, devenu l'ambassadeur du combat pour la protection de la forêt amazonienne a depuis effectué de nombreux autres voyages à travers le monde, principalement en Europe où son message semble recevoir le plus d'échos.

 

Lors de ses interventions médiatiques, on le voit toujours dans le costume traditionnel de sa tribu, le visage peint, coiffé d'une couronne de plumes jaunes et portant le labret, disque de bois inséré dans la lèvre inférieure.

Maintenant âgé, le chef Raoni est épaulé dans son combat par son petit neveu, Bepkamro Metyktire.

Lors d'une interview à TF1 diffusée à l'occasion de sa dernière tournée européenne en mai 2010, il a déclaré la guerre au projet de barrage de Belo Monte qui menace les territoires indigènes autour de la rivière Xingu dans l'état du Pará au Brésil et réaffirmé sa détermination à protéger la forêt amazonnienne d'un désastre majeur: « J'ai demandé à mes guerriers de se préparer à la guerre, j'en ai parlé aussi aux tribus du Haut Xingu. Nous ne nous laisserons pas faire. Nous irons tuer les Blancs qui construisent ce barrage ».

En mai 2010, il monte les marches du Festival de Cannes pour le film Tournée de Mathieu Amalric dans le cadre de la promotion de son livre "Raoni, mémoires d'un chef Indien".

Le 28 octobre 2011, le chef kayapó Megaron Txucarramãe, neveu de Raoni et l'une des personnalités indigènes les plus respectées au Brésil,  a été destitué sommairement et sans avertissement préalable de la coordination régionale de la Funai de Colider, MT. Selon Megaron, il s'agit indubitablement d'une sanction d'ordre politique. « C'est certainement à cause de mon opposition à la centrale hydroélectrique de Belo Monte et à celles de Pires Teles et Tapajós. »

 

Dimanche 3 mars 2012:

Brésil : le chef indien Raoni lance un cri d'alarme sur le sort de son peuple

RIO DE JANEIRO - Le chef indien brésilien Raoni, a lancé un cri d'alarme sur la situation extrêmement préoccupante en ce moment sur son territoire afin d'éviter un bain de sang.


 

Le document qui a été remis au Président portait la signature du cacique Raoni et des plus importants représentants du peuple Kayapo.

 

Allez sur le site officiel pour signer la petition pour les aider!!!!!!!!!!!!!!


 

 

URGENCE AMAZONIE : J'AGIS MAINTENANT ! 
Je fais un don à Planète Amazone*

 

 

Cliquez ci-dessus ou envoyez un chèque à l'ordre de Planète Amazone 
à l'adresse suivante : Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.
    La Justice suspend la décision d’expulsion et les Indiens Guarani-Kaiowá de Pyelito Kue remercient les réseaux sociaux.

31 octobre 2012 Par Caro Nashoba
                                          MERCI A TOUS !
    Nous venons d’apprendre que le Tribunal Régional Fédéral de la Troisième Région, à São Paulo, a suspendu l’opération d’expulsion des Indiens Guarani-Kaiowá de Pyelito Kue, répondant ainsi à la demande de la Fondation Nationale des Indiens (Fundação Nacional do Índio- FUNAI). Pour les militants et les indiens, ce n’est qu’une solution d’attente, et les relations avec le propriétaire demeurent tendues et dangereuses.


15/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres