spatika

spatika

Les Orties

 

 

 

Il existe plusieures variétés d’orties, mais seule l’Ortie Dioique (Urtica doiica) nous intéresse. 

 

       Toujours consommée dans le monde rural jusqu'à l'époque moderne, l'ortie faisait alors partie des simples, c'est à dire des plantes médicinales cultivées dans les monastères. Aujourd'hui, l'ortie est considérée par les phytothérapeutes comme l'une des plantes majeures de notre pharmacopée. 

       On peut utiliser les feuilles, les racines, les graines et même la plante entière. Etant donné que le jus d’ortie est assez insipide (en vente dans les magasins spécialisés.) il est préférable de le mélanger avec un autre chose.

       Une infusion d’ortie donne une boisson rafraîchissante et nourrissante. On peut en donner aux animaux, la graine d'ortie est d'ailleurs très appréciée de la volaille et des oiseaux à l'automne.

Les animaux, mangeant du fourrage, profitent mieux, si on ajoute à celui-ci de l’ortie sèche.

       La feuille d'ortie constitue un véritable concentré de protéines, de vitamines et de sels minéraux, elle est particulièrement riche en calcium, en fer, en bore, ainsi qu'en vitamines C et E, Magnésium,  et Sélénium. On y trouve aussi de nombreux minéraux : Manganèse, Sodium, Cuivre, Soufre, Zinc, Iode et Chrome. le Bore facilitant l' assimilation du Calcium cela fait de l'ortie un complément alimentaire intéressant en prévention de l'ostéoporose. 

 

     L’ortie constitue l'un des meilleurs remèdes naturels pour prévenir l'anémie. Le Fer contenu en abondance dans ses feuilles est particulièrement assimilable associé à la vitamine C. L'ortie a été utilisée au 19 ème siècle contre le scorbut grâce à sa richesse en vitamine C. Les indiens d’Amérique l'utilisaient aussi pour cet usage.

     Par sa richesse en minéraux, l'ortie constitue l'une des meilleures plantes dépuratives et minéralisantes, elle améliore la fonction des articulations en chassant les dépôts métaboliques et en améliorant la qualité des cartilages, par son apport en silice.

      En magie, l’ortie est une plante appartenant à la planète Vénus. C’est un aphrodisiaque externe, qui favorise le désir sexuel. On peut, soit se rouler dans les orties piquantes, si on est totalement nu. Sinon, il est bon de se fustiger avec des orties piquantes les parties génitales, les fesses et les reins, les hommes connaîtront une érection extraordinaire. Les femmes, également ressentiront rapidement leurs désirs monter. Les indiens d’Amérique considèrent l’ortie brûlante comme un puissant aphrodisiaque et prennent la sève blanche, extraite de la racine, par voie interne pour se donner de la virilité. 

     L'ortie ayant la faculté de concentrer les métaux lourds et les pesticides, il est très important de la récolter dans un lieu non pollué. Si vous récoltez l'ortie vous-même, évitez les bords des routes. Il faut également éviter les feuilles âgées qui ont mauvais goût et contiennent du carbonate de calcium irritant pour les reins.

     Une consommation importante d'orties peut avoir pour effet de réduire fortement les urines (oligurie), ou de provoquer une légère irritation gastrique. Il faut la consommer modérément  sur une longue période.

      Le pollen d'ortie étant modérément allergisant, il faut éviter de ramasser lors de la période de pollinisation, qui va de mai à août inclus, d'avril à septembre dans le sud de la France.

 

 

 

Le soin palliatif ne doit en aucun cas être substitué à un traitement médical prescrit. Il ne doit agir qu'en renforcement de ce traitement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



05/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres