spatika

spatika

Le Cancer

 





      Les hommes qui ont pris le pouvoir en France, au nom d’un parti, Le Parti Socialiste, rappellent ces cellules qui dans le corps se multiplient de manière incontrôlée, à tel point qu’elles détruisent celles qui les nourrissent, et finissent donc par s’autodétruire. Cela s’appelle le « cancer ».

      Etant parvenu aux commandes avec plus de bulletins blancs que de d’exprimés, ils osent se pretendre representant du peuple. Ces gens iniques et imbus d’eux-mêmes n’auraient ils pas du lui rendre la parole avec le vote à la proportionnelle ? C’aurait été la plus belle des recompenses.

      Depuis bientôt un an qu’ils sont arrivés, ils n’ont rien produit qui puisse aider ce pays qui va à vau-l’eau. Ce sont des « faits-néant ». Et encore ne rien faire, c’est encore faire quelque chose, et d’apres la Bible, du Néant est sorti le Tout. Nous voyons bien que rien ne sortira de leur gestion, aussi ils ne font même pas le Néant. !!!!!!!!!!!!!!

     Sont ils donc moins que rien ?         

     Le poète, Raymond Devos, l’avait bien compris en ecoutant le bon sens populaire : « une fois rien, disait il, c’est rien … deux fois rien, c’est toujours rien … mais trois fois rien, on a quelque chose ! »
     Rien n’est pas rien c’est toujours quelque chose.

     Le gui, qui s’installe sur un arbre, pour lui sucer la sève et vivre à ses dépens finit toujours par disparaître avec la mort de cet arbre. Devrons nous attendre que ces incapables disparaissent naturellement apres tous les degâts commis, et la chute de notre democratie ?

Contre cette maladie, il y a des remèdes, la chirurgie, la chimiothérapie. Mais quels remèdes y a-t-il contre le cancer socialiste ? Quand sur mon rosier poussent des branchages sauvages incapables de donner des fleurs, je sacrifie ces branchages sauvages pour sauver le reste de la plante.



19/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres